Rechercher
  • Madior Niang

ESS : La Ville de Dakar et le RACTES renforcent les capacités des élus locaux !

Economie Sociale et Solidaire (ESS):

La Ville de Dakar et le RACTES renforcent les capacités des élus locaux !

Une session de renforcement de capacités des conseillers municipaux et de l’Administration de la Ville de Dakar sur l’Economie sociale et solidaire a été ouverte le vendredi 4 juin à Saly à l’initiative du Réseau des Acteurs et des Collectivités Territoriales pour l’Economie Sociale et solidaire du Sénégal (RACTES) et de la Ville de Dakar.

Madame Soham El Wardini Maire de la Ville de Dakar a présidé le vendredi 04 juin une session de renforcement de capacités des conseillers municipaux et de l’Administration centrée autour du thème ‘’l’Economie sociale et solidaire ; pratiques et théorie dans la politique publique locale’’. Cette activité fait elle-même suite au lancement le 20 mai 2021 de la Candidature de la Ville de Dakar à l’organisation du Forum Mondial pour l’Economie Solidaire et Solidaire 2023, le Global Social Economy Forum 2023 en anglais (GSEF 2023) suivie quelques jours après, le 25 mai dernier par l’organisation par le Fonds de Développement et de Solidarité Municipal (FODEM) d’une cérémonie de remise de financements et d’attestations de formation dans les domaines de l’éducation financière, de l’ESS et de l’Entreprenariat féminin à des groupements et GIE de femmes des 19 communes d’arrondissements pour un montant total de 140 millions de FCFA.


L’initiative conjointe du RACTES et de la Ville de Dakar d’organiser ce séminaire a pour but d’informer, de sensibiliser et de mobiliser le Conseil municipal sur les questions d’enjeux et de promotion de l’économie sociale et solidaire dans la politique de la collectivité territoriale.


Elle témoigne de l’engagement de la Ville de Dakar dans la promotion et le soutien au développement de l’économie sociale et solidaire et fait échos aux efforts entrepris par l’Etat pour mieux encadrer un secteur considéré aujourd’hui comme une alternative crédible à l’économie capitalistique pure et dure, beaucoup plus soucieuse du profit immédiat à engranger que de l’investissement dans la communauté et la prise en compte des considérations sociales et environnementales.


Pour Mme le Maire Soham El Wardini, ce séminaire de renforcement de capacités n’est que le prolongement des activités de soutien à l’ESS menées jusqu’ici par la Ville de Dakar à travers plusieurs leviers comme le FODEM, la Couveuse d’entreprise pour la promotion de l’emploi par la Micro entreprise (CEPEM), la Mutuelle d’Epargne et de crédit de la Municipalité (MECMU) et plusieurs autres programmes comme le Programme d’autonomisation des femmes et des jeunes de la Ville de Dakar déroulé avec beaucoup de professionnalisme par Mme Aminata Diop Samb la Directrice du FODEM remerciée au passage par Mme le Maire pour le travail remarquable qu’elle est en train d’accomplir à la tête du FODEM et sans distinction aucune de la coloration politique des bénéficiaires. Ce dit Programme a permis de former, d’encadrer et de financer 2900 groupements de femmes des 19 communes d’arrondissement de la Ville de Dakar entre février 2020 et mai 2021.

C’est ce leadership de la Ville de Dakar en matière de soutien à l’ESS qui lui a valu d’être choisie comme seule ville africaine parmi les six villes du monde pressenties pour accueillir l’édition 2023 du Forum mondial de l’ESS comme l’a rappelé Mme le Maire dans son allocution d’ouverture du séminaire. C’est déjà une grande victoire de la Ville de Dakar pour Mme le Maire qui a saisi l’occasion pour appeler à la mobilisation de tous derrière la candidature de la Ville de Dakar à l’organisation du GSEF 2023 et pour qu’une fois cette candidature retenue, qu’il y ait une bonne préparation du Forum mondial afin que Dakar soit prête à accueillir les acteurs de l’ESS du monde en tant que candidate du continent africain.


Pour Mme le Maire de la Ville de Dakar, ce séminaire de renforcement de capacités des conseillers municipaux et de l’administration de la Ville de Dakar permettra aux élus de s’imprégner de l’ESS. Prévu pour durer deux jours, cette session de renforcement de capacités des élus présentera l’ESS aux collectivités territoriales, notamment aux élus locaux, à l’administration municipale, aux responsables de projets aux Maires des villes et communes, aux conseillers municipaux, aux organisations de la société civile, aux syndicats, aux entreprises et aux partenaires au développement afin qu’ils considèrent l’ESS comme une stratégie potentielle de développement local visant à créer une société plus durable et plus inclusive.

De façon spécifique, il s’agira de former les conseillers municipaux sur les pratiques et les politiques de l’ESS, d’échanger sur les orientations stratégiques de développement et de promotion de l’ESS du gouvernement, de partager la stratégie d’élaboration du plan local de Développement de l’ESS de la ville de Dakar PLDESS-25.

Ainsi, derrière le thème générique de la session introduit lors de la première journée du séminaire par le Coordonnateur du RACTES M. Malick Diop par ailleurs point focal du GSEF en Afrique de l’Ouest, plusieurs sous-thèmes seront au menu du séminaire. Il convient de distinguer des questions qui relèvent des politiques publiques d’ESS au niveau national, c'est-à-dire, gouvernemental, de celles qui touchent le niveau local et régional ; l’échelon territorial, même si l’objectif poursuivi reste le même ; arriver à avoir un système économique plus résilient, durable et inclusif.

Au niveau national, les participants auront l’opportunité de se familiariser notamment avec les orientations stratégiques de développement et de promotion de l’ESS du gouvernement du Sénégal et en particulier, la Loi cadre sur l’ESS et la Lettre de politique sectorielle de développement de l’Economie sociale et solidaire qui sont toutes les deux porteuses de beaucoup d’innovations ; aussi bien pour les Collectivités territoriales que pour les Organisations et Entreprises d’Economies Sociales et Solidaires (OESS).

Ces innovations portent autant sur le statut juridique des OEES avec l’introduction d’un nouveau statut, celui de ‘’ l’Association entreprenante et responsable’’ qui initie une activité d’innovation sociale d’intérêt général, que sur les mécanismes de soutien à ce secteur vital de l’économie sénégalaise ; sans oublier le rôle qui est dévolu aux collectivités territoriales dans ces documents de politiques publiques ainsi que les obligations auxquelles les Collectivités territoriales sont soumises comme celle de se doter d’un Plan Local de Développement de l’ESS .

Au niveau local, les participants à la session de renforcement de capacités se pencheront sur plusieurs questions essentielles relatives à la promotion et au développement de l’économie sociale et solidaire dans un contexte de crise multiforme ; à la fois économique, financière, sanitaire et climatique. Par exemple, quel est le rôle et la responsabilité des Collectivités territoriales dans la promotion et le développement de l’ESS ? Comment Intégrer l’ESS dans les politiques territoriales à travers l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie locale de développement de l’ESS ? Quelles en sont les différentes étapes de construction de cette stratégie ? Comment les élus peuvent-ils amener les associations à fonctionner en tant qu’entreprises sociales et solidaires et comment les encourager à créer des structures d’économie sociales ; par exemple les amener à créer des foi